Le Cercle du Grau : force de propositions pour sa Commune

Le dernier Conseil Municipal de l’année (19 décembre 2018) s’est déroulé dans la même torpeur qui semble s’abattre depuis quelques mois sur la salle du Conseil. On échange cordialement, parfois à fleuret moucheté, mais malheureusement sans chercher à proposer des alternatives ni à préserver les intérêts des Graulennes et des Graulens.

Se laisse « enfumer » qui veut bien, Le Cercle du Grau poursuit, quant à lui, son travail d’écoute et d’opposition constructive.

Occupation du Domaine Public

A propos des taxes et produits irrécouvrables (délibération n°1), Le Cercle du Grau regrette que chaque année la Commune doive renoncer à une partie des recettes en matière d’occupation du domaine public. Aussi, il a proposé lors de la dernière séance que ces taxes soient recouvrées en tout début de saison ou qu’elles soient directement réclamées aux propriétaires qui les répercuteraient sur le prix de leur loyer.

Stationnement et camping-cars

Annoncer 137 000 € de recettes annuelles pour le parking de la Plage et s’en réjouir révèle une nouvelle fois le manque de clairvoyance de la Municipalité à propos des affaires courantes (délibération n°24). Si on considère les 186 places payantes 9 mois de l’année, cet espace de stationnement, s’il était correctement géré, devrait rapporter 4 fois plus, soit plus de 500 000 €.

Les camping-cars qui ont trouvé un emplacement exceptionnel à très bas coût (quand ils s’en acquittent : 25 € par jour alors que les campings de la commune affichent un tarif moyen de 35€) représentent 90 000 € de recettes par an, soit seulement 117 véhicules stationnés sur l’année. Le Cercle du Grau, par la voie de sa représentante Sophie Pellegrin-Ponsole, a souhaité une nouvelle fois attirer l’attention de la Municipalité sur le manque à gagner de ce parking non-surveillé, où les camping-cars occupent 2 ou 3 places pour respecter leur confort personnel privant les véhicules particuliers de stationner à deux pas de la plage et du centre-ville. La Municipalité doit définitivement trouver un autre emplacement pour accueillir ces touristes à très faible contribution pour la Commune (60 € de dépenses par jour et par camping-car – occupé par 2,5 personnes – contre 54 € par jour et par personne pour un seul touriste). La solution du Camping Municipal de l’Espiguette pourrait être une des réponses à ce problème récurrent, l’étude d’une aire d’accueil côté Vidourle pourrait en être une autre selon Le Cercle du Grau.

Toujours concernant le stationnement et pour la première fois cette année (délibération n°24), vouloir limiter à six le nombre de places attribué aux professionnels dans le parking sous-terrain Saint Vincent est une juste mesure. Mais Le Cercle du Grau va plus loin et propose qu’une majoration de tarif soit appliquée durant la période estivale aux loueurs d’appartements et autres professionnels de l’hébergement qui proposent cette prestation supplémentaire, donc payante, à leurs clientèles.

Enfin, ne pouvant prédire la configuration dans laquelle l’Assemblée Municipale se trouvera en décembre 2020, Le Cercle du Grau a préféré s’abstenir concernant le renouvellement de la mise à disposition du Directeur Général des Services du Grau du Roi. Une reconduction pour deux ans seulement alors que les textes prévoient jusqu’à trois ans. Preuve que le calendrier ainsi que les échéances électorales n’ont échappé à personne. La position du Cercle du Grau semble plus honnête et transparente…

Le 29 décembre 2018Camping-car

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s