Un vote 2018 sans débat pour un budget sans éclat !  

logo-budget-lrg

Le 28 mars, par solidarité avec les autres groupes d’opposition, Le Cercle du Grau a quitté le Conseil Municipal pour des raisons d’irrégularités dans les procédures relatives au vote du budget 2018 de la commune. Ce départ ne change en rien ses positions du Cercle du Grau sur son analyse du budget 2018.

Les budgets se suivent et se ressemblent. Cette année encore et comme l’année dernière, Le Cercle du Grau aurait choisi de s’abstenir sur le vote du budget, accordant une certaine indulgence mais sans pour autant signer un chèque en blanc à la Municipalité.

Une abstention assortie de recommandations en matière d’économie à réaliser principalement sur les charges à caractère général : plus de 7% d’augmentation prévue en 2018, sans compter les 64% d’augmentation sur les frais d’affranchissement qui auraient bien mérité une explication.

Une abstention aussi accompagnée d’alertes sur le recours exponentiel à des prestataires extérieurs.

Une abstention souvent motivée par le manque de vigilance de la part de l’équipe dirigeante quant à l’attribution de certaines subventions.

Pour 2018, même si des efforts ont été réalisés sur certains postes, Le Cercle du Grau dont l’attitude se veut malgré tout constructive, se serait abstenu sur le vote du Budget, estimant anormale la sous-évaluation de certaines recettes qui permettront à la Municipalité d’arborer un satisfecit béat lors de la présentation des comptes 2018 en nous expliquant que les recettes ont largement dépassé les espérances.

Mais, c’est à propos de la subvention accordée au CCAS que Le Cercle du Grau aurait une nouvelle fois réagi. Une augmentation de 11% cette année, et de 64% depuis l’arrivée aux affaires de la nouvelle équipe municipale en 2014. Le CCAS en plus d’être un « état dans l’état » avec sa propre organisation est aujourd’hui un véritable « tonneau des Danaïdes » dans lequel l’argent public est déversé sans fin. La fin des emplois aidés aurait pourtant dû être anticipée et largement compensée grâce au budget des activités périscolaires abandonnées en 2017 mais dont les 100.000 € ont été soigneusement re-ventilés par la Direction du CCAS sans repasser par la case « Conseil Municipal » ! Le Cercle du Grau aurait donc voté résolument contre cette subvention tant que l’audit social et financier qu’il réclame depuis mai 2016 ne serait pas engagé sérieusement. Et ce n’est pas le rapport d’activités transmis à la veille du Conseil Municipal qui aurait suffi à apaiser ses craintes sur cette gestion nébuleuse.

Enfin, concernant la section Investissements, même si Le Cercle du Grau est très favorable aux nécessaires travaux de voirie qui vont représenter cette année plus de 55% d’augmentation, il s’alarme en revanche de l’explosion des frais d’études qui passent de 286 000 € à 639 000 €, cette année.

En résumé, déjà pressenti lors du débat d’orientation, ce prochain exercice budgétaire marque le début des grandes manœuvres pré-électorales : l’abstention aurait demeuré encore cette année la plus sage des positions pour Le Cercle du Grau qui reste très vigilant.

Le 29 mars 2018

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s