Budget : Le changement n’est toujours pas pour maintenant !

dob

C’est «sans fleur ni couronne » que nous « enterrerons » l’exercice 2017 car cette gestion « d’(apparent) bon père de famille » ne révèle toujours aucune (ré)-orientation majeure pour contribuer au développement et au rayonnement de la Commune.

A mi-mandat, et ce, malgré les alertes et recommandation du Cercle du Grau, aucun effort de gestion n’a été opéré : les charges générales en constante augmentation plombent toujours le budget de la Commune. Avec une hausse des dépenses de fonctionnement de 42% depuis 2014 et de seulement 20% des dépenses d’investissement, la majorité municipale s’enlise dans la gestion du quotidien. Apparemment, traumatisée par la dette qu’elle a découverte en arrivant aux affaires, la Municipalité n’envisage plus aucun recours à l’emprunt jusqu’en 2020, préférant consommer les réserves financières, issues notamment des ventes du patrimoine municipal.

Avec une augmentation continue des charges de personnel (+10% sur les 3 dernières années), une subvention au CCAS, chaque année en hausse grâce à de fins tours de passe-passe, des budgets peu ou mal maîtrisés pour de prétendus « grands travaux » financés à grands coups d’avenants, (Esplanade de la Mer, Quai du 19 mars, renaturation du CHU…), il n’est de salut pour la municipalité que d’avoir recours à une fiscalité matraquante (+15% d’augmentation des taxes foncières et d’habitation depuis 2014) et à des taxes en tous genres (stationnement, location du domaine public…) qui représentent une augmentation de 32% depuis 2014, pour équilibrer un budget qui n’est toujours pas à la hauteur d’une commune comme Le Grau du Roi.

Ce n’est pas non plus avec une subvention stagnant, d’année en année, à 650.000 € pour l’Office de Tourisme (intégrée à la SEM Le Grau du Roi Développement avec le camping de l’Espiguette) que la majorité qui a choisi (à raison) de conserver les missions de promotion touristique dans le giron municipal, participera au développement de l’activité et de l’attractivité touristiques de notre territoire.

Mais Le Cercle du Grau subodore un revirement de situation pour les trois prochains budgets, notamment sur la section investissements où on observe une augmentation de l’investissement pour la requalification urbaine à hauteur de 42% entre 2018 et 2020. Même si l’éco-quartier plombera durablement ce poste budgétaire (7,3 millions d’euros), il ne serait pas surprenant que la perspective de l’échéance électorale incite Monsieur le Maire à engager, enfin, les travaux de voirie structurants nécessaires pour la Ville et pour le bien-être de ses résidents.

Lire le compte-rendu du Conseil Municipal du 31 janvier 2018

Le 1er février 2018

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s