Conseil Municipal : les limites de la transparence

ecoute-implication-respect-51440a5c

Au risque de se répéter, la séance du dernier Conseil Municipal (30 novembre 2016) n’a toujours pas porté sur les « fonds municipaux » les sujets majeurs pour Le Grau du Roi :

–          Quelques conventions d’occupation du domaine public pour des opérateurs de téléphonie mobile où l’on constate des écarts significatifs de loyer : « mais ma bonne dame, on n’a pas de marge de manœuvre dans la négociation. On ne pas peut pas priver la Commune de tel ou tel opérateur ». Que dirait-on de commerçants qui détermineraient, eux-mêmes, le montant de la redevance pour leur terrasse ? Accepterait-on une gestion au cas par cas ?

–          Quelques conventions incontournables et déjà effectives de mise à disposition des locaux pour les activités périscolaires avec les écoles du Grau du Roi. A part, l’intérêt pour Madame l’Adjointe au Maire déléguée à la Cohésion Sociale, à l’Éducation et à la Jeunesse de faire sa page de lecture mensuelle, ces sujets ne mériteraient pas de mobiliser l’attention de 29 conseillers municipaux, d’autant que la plupart du temps les conventions sur lesquelles le Conseil Municipal est appelé à se prononcer ne sont que des documents de travail loin d’être finalisés. Une simple délibération de Monsieur le Maire suffirait amplement, ce dernier prenant déjà des libertés de signature et de décision sur des sujets autrement plus importants pour la Commune.

Quand on aborde les points financiers, là c’est Holiday On Ice, ça patine dans tous les sens ! Des jeux d’écriture entre le budget principal et les budgets annexes, avec pour seules explications : « c’est compliqué à expliquer ».  A la question « Pourquoi une augmentation des frais de personnels ? », une réponse laconique « parce qu’on ne l’avait pas prévue dans le budget initial » (sic). Vu que c’est difficile à expliquer et donc à appréhender, on comprend mieux pourquoi les élus de la majorité votent sans s’interroger sur le bien fondé des questions…

Alors pour essayer d’élever un peu le débat, il reste pour l’Opposition, les questions écrites lues par Monsieur le Maire qui les reformule précautionneusement, évitant sagement les sujets qui fâchent.

En effet, lors de ce dernier Conseil Municipal, le Cercle du Grau a demandé où en était la charte d’embellissement entamée par la Commune depuis l’automne 2015, rappelant que l’importance de ce dossier pour les commerces du centre ville qui souffrent de plus en plus. Caviardant notre question, Monsieur le Maire a éludé en précisant qu’il ne pouvait pas donner de calendrier précis, que de nombreux intervenants allaient se pencher sur la question dans sa globalité mais que le règlement d’occupation du domaine public serait désormais appliqué. On n’en attendait pas moins mais on n’en saura pas plus !

Dommage que cette volonté de transparence et de concertation de la part de la Municipalité ne soit que pur affichage. Respecter l’Opposition, c’est avant tout l’écouter.

Le 1er décembre 2016

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s