Ne pas confondre vitesse et précipation 

Compte-rendu du Conseil Municipal du 25 septembre 2018

Encore un conseil municipal où Monsieur le Maire a essayé d’endormir (presque) tout le monde ! Mauvaise foi évidente ou simple déni de la réalité à propos de la délibération n° 10 concernant la signature d’un accord-cadre de mandats de maîtrise d’ouvrage pour le projet d’écoquartier méditerranéen avec la Société Publique Locale 30 ? Monsieur le Maire n’a, à priori, pas le sentiment de signer un chèque en blanc à la SPL 30 chargée de définir les marchés, de choisir les entreprises, de fixer les délais et le prix des missions.

Sans fixer de montant maximum à cette convention, la Municipalité laisse une totale latitude, durant trois voire quatre ans, à cette structure qui a désormais la capacité de signer, gérer et procéder au règlement des différents marchés relatifs au projet de l’écoquartier méditerranéen. En avril 2017, Monsieur le Maire vantait les mérites d’une SPL : « C’est un outil qui vraiment permet d’aller vite », attention cependant de ne pas confondre vitesse et précipitation, d’autant que lorsque on aborde le calendrier des aménagements du futur quartier, Monsieur le Maire est beaucoup plus bredouilleur, évoquant simplement un démarrage des travaux fin 2019. On s’en serait douté… !

L’autre sujet qui a fait se départir Monsieur le Maire de son (apparente) assurance concernait la formalisation de la cession de l’Hôtel Résidence de Camargue. Nonobstant le fait qu’aucune des remarques formulées par Le Cercle du Grau lors du Conseil Municipal du 28 juin 2017, notamment sur les intentions de l’acquéreur et à la durée de l’exploitation, n’aient été prises en compte, de nouvelles inquiétudes viennent se rajouter à ce dossier nébuleux et mal engagé depuis le début.

En effet, depuis mars 2016 où le choix s’est porté sur la société Océanis pour un projet de lagon sur le toit, une promesse de vente a été signée en août 2017 mais avec un deuxième acquéreur et en novembre 2017, un troisième bénéficiaire s’est vu accorder un permis de construire. Les signataires et bénéficiaires d’un compromis de vente et d’un permis de construire peuvent-ils être modifiés en cours de route sans incidence ?

A cette question, Le Cercle du Grau a senti comme un flottement dans la majorité municipale et on peut le comprendre car les nouveaux acquéreurs n’étant pas ceux ayant remporté l’appel d’offres en mars 2016, ne faudrait-il pas dans ce cas relancer un nouveau marché afin d’être en règle ? En voulant signer avant la fin du mois d’octobre, Monsieur le Maire ne confondrait-il pas encore une fois vitesse et précipitation ?

Projet initial - Hôtel Résidence de Camargue

Projet initial choisi par la Commission Urbanisme en mars 2016

Le 1er octobre 2018

Un commentaire sur “Ne pas confondre vitesse et précipation 

  1. Ce qui me surprend c’est que le grau du roi port camargue vit du tourisme…..et qu’il n’en est jamais question dans ces conseils ….absence totale d’informations sur la politique de
    développement économique et touristique….

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s