« Peut mieux faire pour l’avenir de notre commune : C »

peutmieuxfaire

A la lecture des comptes administratifs 2016, « C » est la note que l’on pourrait adresser à Monsieur le Maire pour la gestion de la Commune même si Le Cercle du Grau a constaté avec plaisir que certains postes de dépenses de fonctionnement avaient effectivement subi de réelles économies.

Les dépenses d’eau et d’assainissement ont baissé de plus de 52.000 €, mais c’est oublier qu’en 2015 elles avaient explosé par rapport à l’année précédente. Il en va de même pour les dépenses d’électricité qui baissent de 10% en 2016 mais qui restent cependant 15 % supérieures au budget 2015. En trois ans de mandat l’équipe municipale aurait pu, comme bon nombre de communes françaises, investir dans  des solutions techniques permettant de réduire considérablement ces dépenses.

D’autres postes ont également fait l’objet de sérieuses économies mais était-il judicieux de réduire de 36% les dépenses d’entretien de voiries et de réseaux quand on voit l’état de certaines rues et places de notre Commune, d’autant qu’il restait plus de 130.000 € dans les caisses à la fin de l’année 2016 ?

Les dépenses pour les festivités ont baissé, elles-aussi de près de 10%  l’année dernière (passant de 544.930 € en 2015 à 481.845 € en 2016). Etait-ce la remarque facétieuse du Cercle du Grau sur le coût des « petits fours » l’année dernière qui a incité la Mairie à réduire ce poste mais là encore, est-ce un choix pertinent de diminuer la part consacrée aux festivités dans la ville et tout particulièrement hors saison ? Il est tellement plus arrangeant de laisser le soin à de courageuses associations de commerçants de tenter d’animer Le Grau du Roi tout au long de l’année, même si elles aussi commencent à se lasser.

Malheureusement, la plupart de ces économies impactent directement le dynamisme de notre ville et la qualité de vie de ses habitants. Des postes pour lesquels le budget aurait pu être augmenté et consommé. Un début d’intention y était et c’est ce que Le Cercle du Grau a tenu à saluer.

Cela étant, ces économies de bout de chandelle masquent l’incapacité ou le manque de volonté de la part de la Municipalité à faire de réelles économies sur d’autres postes beaucoup plus importants.

Les frais de personnels continuent de progresser entre 2015 et 2016, notamment par l’absence, depuis 3 ans de restructuration des services communaux afin de leur confier davantage de missions et ainsi réduire les dépenses liées aux prestations extérieures qui, elles, continuent de progresser.

Les achats de prestations de services sont passés de 229.934 € en 2015 à 254.534 € en 2016, soit une augmentation de 10 %. Les contrats de prestations de service sont passés 1.555.749 € en 2015 à 1.629.988 € en 2016, soit une augmentation de près de 75.000 € ! Parmi ces prestations de services, ne citons que :

•    1,37 million d’euros pour le nettoyage des rues,
•    62.000 € pour le nettoyage des sanisettes,
•    26.000 € pour le désherbage de la voirie,
•    47.300 € pour l’élagage.

Des dizaines de milliers d’euros auraient pu être ainsi économisés avec une réorganisation effective des services communaux engagée depuis trois ans. La majeure partie de ces tâches aurait pu leur être confiée avec la possibilité de recruter des agents en CDI pour les accomplir. C’est d’ailleurs, cette solution qui a été retenue au Camping de l’Espiguette où le recours à des sociétés extérieures pour les travaux d’entretien a été abandonné et a permis la création de quatre postes en CDI. Pourquoi ce qui semble fonctionner à la SEM Le Grau du Roi Développement ne pourrait-il pas être appliqué à la Mairie ?

Des milliers d’euros auraient pu également être économisés si certains contrats avaient été mieux négociés ! Ne citons qu’un seul exemple, anecdotique dans le budget global de la commune mais tellement significatif : 8.112 € par payé pour l’hébergement des comptes de messagerie de la commune par une société composée de 2 personnes basée à Aigues-Vives, au capital de 15.000 €, créée il y a tout juste 2 ans qui n’a certainement ni la structure ni la capacité financière pour disposer de tous les moyens techniques capables de concurrencer les professionnels du secteur. Curieux, Le Cercle du Grau a demandé un devis au n° 1 de l’hébergement en France, une société ayant plus de 25 ans d’expérience, hébergeant plusieurs entreprises du CAC 40 et garantissant une sécurité et une disponibilité des données à 99,99 % : coût de l’hébergement pour 500 adresses e-mail : 1.992 € / an, soit 4 fois moins cher que le prestataire « amateur » !

Le Cercle du Grau, soucieux d’être constructif sans être naïf sur cette apparente « gestion en bon père de famille », a salué les efforts consentis en 2016 mais s’est abstenu sur le vote du budget 2017, estimant une nouvelle fois son manque d’ambition et d’envergure.

Le 6 avril 2017

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s