Carton Plein !

espiguette

Au dernier Conseil Municipal (29 juin 2016), on a joué à « carton plein ». Unanimité totale sur les 15 questions inscrites à l’ordre du jour, c’est peu dire des enjeux majeurs qu’elles soulevaient : sortie d’inventaire d’une tondeuse, motion de soutien à la candidature de la Ville de Paris pour l’organisation des Jeux Olympiques de 2024, don d’un tableau à la Commune… A côté de cela, la modification du nom de la « régie des recettes » en « régie des taxes diverses » qui sera chargée de l’encaissement de la taxe de séjour. Une crainte a été soulevée en Conseil Municipal quant à cette taxe de séjour qui ne devra pas être « noyée » dans les taxes diverses mais bien être utilisée à des fins uniquement touristiques.

 

A part, ces menues questions, s’est ajouté le rapport d’activités du délégataire des Arènes qui en 5 minutes chrono a réussi à présenter une année complète d’exploitation ! Mais la palme de la présentation revient sans conteste au Directeur de Station qui passa près de 3/4 d’heure à nous expliquer que le « Messie touristique » était enfin arrivé !

Tout y est passé, égratignant au passage les anciennes directions, et justifiant par de banales anecdotes son poste et son salaire. Ainsi a-t’on a appris que certains véhicules de service du camping municipal roulait au fuel et sans assurance, que le « Splash » et les jeux aquatiques n’étaient pas aux normes, que le camping n’avait pas été repeint depuis 30 ans, qu’il n’y avait jamais eu de commercialisation, que la gestion était celle d’un bon père de famille et sans plus, je suis sûre que l’intéressé appréciera… ! A moins qu’à vouloir noircir le tableau à ce point, on ne veuille nous laisser entendre qu’il faudrait (aussi) vendre le Camping de l’Espiguette qui rapporte tout de même (même indirectement) plus de 800.000 € à la Collectivité chaque année et qui affiche un résultat net d’exploitation de 200.000 € en 2015.

 

Quant à l’Office du Tourisme, tout va bien : une fréquentation en hausse à la Villa Parry (alors que 59% des Offices du Tourisme du Gard déclarent une baisse d’activité en mai et juin 2016), le « problème des photocopieurs » (où nouvelle et ancienne majorité municipale observent un mutisme parfait) est en cours de règlement…, des cavaliers—connectés aux entrées de ville pour renseigner les touristes, des reportages (payés pour la plupart) comme s’il en pleuvait… Mais quid des reportages à charge comme ceux qui tournent en boucle sur D8 ou W9 où on nous présente une station balnéaire oscillant entre Chicago et Bogota ???

 

Bref, beaucoup d’effets d’annonces mais qui apportent quoi à l’économie touristique de notre Commune ? Pas d’accompagnement des professionnels touristiques dans leur commercialisation, une troisième saison sans site Internet digne d’une ville comme Le Grau du Roi (la préfiguration du futur site devrait être mise en ligne début juillet, mais on est début juillet !)…

 

Celui qui a son arrivée nous expliquait qu’ici on n’avait rien compris au web, qui se gargarisait à chaque réunion que « vacancesencamargue.com », ça ne servait en rien l’image de la station, qu’il fallait à tout prix que le nom de la destination figure dans l’adresse du site, et bien, c’est celui-là même qui nous explique 18 mois après son arrivée que le futur site s’appellera « letsgrau.com » ! Sûr que les touristes du nord de l’Europe ou même d’au-dessus de la Loire vont nous trouver sur la toile !!!

 

En savoir plus sur le dossier Tourisme

 

Le 5 juillet 2016

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s