25 mai 2016

Question n°4 : Cession Résidence de Camargue
Merci Monsieur le Maire de porter à notre connaissance l’estimation de France Domaines comme je l’avais demandée lors du CM du 30 mars dernier. Au demeurant, je m’étonne de constater que le prix de vente proposé par le futur acquéreur se situe au plus bas de l’estimation de France Domaines qui préconise 16 M€, certes avec une marge de négociation de plus ou moins 10%, mais 16 millions, ce ne sont pas 15 ! Dommage de privilégier une fois de plus l’hypothèse basse, comme d’ailleurs dans le projet de vente des anciens locaux de l’Office de Tourisme.
 
Toujours à propos de l’estimation de France Domaines, si l’on se réfère au courrier du 2 mai 2016, elle porte sur les parcelles BZ N°1-2-3. Pourquoi la parcelle BZ 81 de 4 084 m2, n’est-elle pas incluse dans cette estimation alors qu’elle est comptabilisée dans les 58.984 m2 cédés ?
 
Concernant, le futur acquéreur, permettez-moi de renouveler mes craintes. Si vous semblez avoir fait le nécessaire quant à la non-modification du document d’urbanisme, à la non revente du site sous 30 ans et au non-changement de destination du bien par l’acquéreur, en revanche, qu’en est-il des garanties et de la solidité financière de cette entreprise ?
 
En effet, le dernier bilan connu pour la société M Finances remonte à décembre 2010. Surprenant et d’autant plus inquiétant qu’à cette date, il laissait apparaître un résultat d’exploitation négatif de 215 K€.
 
Par ailleurs, cette société a créé 7 établissements (toutes des holdings), dont 6 ont été fermés ces dernières années chaque fois après 1 à 2 ans d’exploitation. Aujourd’hui seul le siège de Montpellier est actif.
 
Quant à Oceanis Promotion, dont le dernier bilan connu date de 2014, on note des capitaux propres à hauteur de 18 M€ et des dettes s’élevant à 29,5 M€. Ce qui ne parait pas être  une situation des plus saines…
 
Aussi, on peut légitiment se poser la question de savoir si ce groupement d’entreprises dispose de la capacité nécessaire à mettre en œuvre un projet touristique aussi ambitieux qu’il nous a été présenté pour faire de la Résidence de Camargue un établissement digne de son emplacement et de ses possibilités d’exploitation.
 
En tout cas, cela mériterait davantage de garanties et d’études avant signer aussi je m’abstiendrai encore sur ce vote.
 En savoir plus sur les dossiers « Urbanisme »
 
Question n°5 : Convention d’objectifs SEM Le Grau du Roi développement / Commune
Monsieur le Maire, comme je vous en avais déjà fait part lors de la Commission Développement Economique et Touristique du 28 avril dernier, le document que vous soumettez ressemble davantage à une « liste des courses », qu’à une Convention d’Objectifs pour la SEM réunissant l’Office de Tourisme et le Camping de l’Espiguette, de surcroît triennale. Vous confondez toujours l’indicateur et le moyen pour y parvenir.
A titre d’exemple, dans le point 4, à propos du budget, le résultat à l’équilibre pour 2016 peut être considéré comme un indicateur mais le suivi de gestion trimestriel n’est qu’un moyen pour y parvenir. En revanche, au chapitre des ressources humaines (ch 8), si les indicateurs sont précis (nombre  d’heures de formation, d’heures de travail…), ce sont les objectifs qui ne sont pas clairement définis : le personnel devrait-il pratiquer des langues étrangères ? Renforcer ses connaissances sur les outils informatiques ? Savoir monter à cheval (puisque c’est à la mode ou dans « le move ») ? Ou que sais-je ? Enfin sur la gestion du personnel (point 6), vous présentez la « mise en œuvre d’une délégation du personnel », et là, ce n’est plus ni une mission, ni un indicateur, mais c’est juste une mise en conformité avec le code du travail, dès lors que les effectifs dépassent 50 salariés.
 
Le manque de cohérence de ce document, pourtant indispensable, me conduit à m’abstenir sur cette question en vous demandant de revoir votre copie.
 
En savoir plus sur le dossier « Tourisme »
 
Question écrite : Centre Communal d’Action Sociale du Grau du Roi
Après l’article paru dans la presse le 15 mai dernier, un agent du Centre Communal d’Action Sociale du Grau du Roi m’a confirmé que le malaise social et la situation financière peu claire étaient bel et bien réels. Aussi, serait-il envisageable que la Mairie missionne un Cabinet indépendant au plus tôt pour réaliser un audit social et financier et créer une commission ad hoc, réunissant des élus représentant toutes les sensibilités politiques du Conseil Municipal qui veillera au bon déroulement de cet audit en totale transparence ?
Le 25 mai 2016

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s