Regarder la lune mais en gardant les pieds sur terre

budget

Compte-rendu du Conseil Municipal du 27 mars 2019

Le dernier Conseil Municipal a été notamment marqué par l’approbation des comptes 2018 et le vote du budget primitif. Après un examen approfondi des éléments comptables fournis par les services municipaux, Le Cercle du Grau a estimé que le budget 2019, même s’il manque d’ambition pour notre commune, même s’il aurait pu davantage prendre en compte le pouvoir d’achat des Graulens, même si certains choix fleurent bon l’année pré-électorale, ce budget semble malgré tout sincère. C’est pour cela que Le Cercle du Grau a souhaité voter favorablement, dans une réflexion constructive et sans esprit partisan (lire la déclaration : Quand Le Cercle du Grau regarde la lune).

Lors de l’évocation des attributions de subventions aux associations, également inscrites à l’ordre du jour du Conseil Municipal du 27 mars 2019, Le Cercle du Grau a demandé à ce que soit reconsidéré le montant de la subvention de la Société Nationale de Sauvetage en Mer du Grau du Roi. Il a souhaité alerter l’équipe municipale sur la situation financière délicate de cette association qui assure la sécurité des marins et plaisanciers, et dont l’utilité publique n’est plus à démontrer à la différence d’autres qui bénéficient de subventions parfois disproportionnées par rapport au nombre d’adhérents et à l’intérêt général qu’elles revêtent. La SNSM doit faire face, aujourd’hui, à une facture d’un montant de 15 000 € pour la révision de son embarcation de sauvetage ; une facture que la subvention municipale de 4 100 € est loin de pouvoir couvrir. Mais le fonctionnement de la SNSM doit être l’affaire de tous et de toutes les collectivités, et tout particulièrement celle du Conseil Départemental du Gard. Le Cercle du Grau ne doute pas que son Président sera sensible à cette situation…

Concernant la fameuse affaire des « photocopieurs de l’Office de Tourisme » qui depuis 5 ans revient régulièrement dans les délibérations, Le Cercle du Grau a voté contre la provision de charges de 550 000 € pour contentieux. Rappelons qu’en novembre 2013, le Président de l’Office de Tourisme et Maire-Adjoint en charge du tourisme de la précédente mandature, a signé un contrat pour la simple location de deux photocopieurs, engageant l’Office du Tourisme jusqu’en 2022 pour un montant global de 576 000 €. Au-delà de l’invraisemblable litige commercial et du manque de discernement des personnes ayant contracté cet engagement de plus d’un demi-million d’euros, Le Cercle du Grau souhaite aujourd’hui que la Municipalité envisage un recours pour déterminer la responsabilité du (ou des) signataire(s) de ce contrat hasardeux. Vu le montant exorbitant, il ne s’agit plus d’un simple petit caillou dans la chaussure… !

Le 4 avril 2019

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s