Les Calabrais face aux Tonkinois ?

Occupation du domaine public et maritime

L’équipe municipale aurait-elle suffisamment de racines et de culture graulennes pour vouloir raviver la rivalité ancestrale entre la rive gauche et la rive droite, entre les Calabrais et les Tonkinois ?

Toute blague mise à part, c’est  pourtant la seule explication que l’on pourrait trouver suite à l’envoi d’un courrier adressé à huit restaurants de qualité situés sur le quai Général de Gaulle, rive droite au Grau du Roi. Une mise en demeure au ton fielleux dans laquelle Monsieur le Docteur-Maire rappelle que « l’occupation du domaine public et du domaine maritime n’est pas un droit » et qu’il ne voudrait pas avoir recours à des « mesures coercitives » : la menace est à peine voilée et directement dirigée contre huit établissements de la rive droite, et uniquement eux.

Mais comment la prendre au sérieux quand on voit l’anarchie en matière d’application des arrêtés municipaux qui règne partout dans Le Grau du Roi ? Les commerçants de la rive droite seraient-ils vraiment les seuls à empiéter sur le domaine public et sur le domaine maritime, où d’ailleurs la Mairie n’a pas de compétences ? Pourquoi un tel ostracisme envers des établissements de qualité, tous ouverts à l’année, quand on peut à peine circuler dans certaines rues sur la rive gauche tant les terrasses débordent des limites fixées et que pour  celles-là ? Comment Monsieur le Maire peut-il accorder arbitrairement des terrasses commerciales sur le domaine public ou maritime et refuser à d’autres commerçants d’agrandir leur surface d’exploitation sur le boulevard du Front du Mer ? Comment peut-il fermer les yeux sur tables, chaises, présentoirs, portants, plaques de cuisson… qui encombrent le passage de certaines rues ou quai, sans parler de la Place du Marché, et oser envoyer la patrouille municipale aux « vilains petits canards » du quai Général de Gaulle ?

Plutôt que d’adresser un courrier péremptoire à trois semaines de la fin de la haute saison touristique, pourquoi la Mairie n’organise-t-elle pas une réunion d’information et de concertation en avant-saison avec les commerçants afin de fixer les règles communes à tous une fois pour toutes ?

Le 19 août 2018

180818_courrier_resto

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s