Sans projet et sans ambition

budget-travel-piggy-bank

Avec des dépenses de fonctionnement représentant 55% du budget global et un budget d’investissement de (seulement) 45 %, la Ville du Grau du Roi vit au-dessus de ses moyens. Dans une commune bien gérée, ces pourcentages sont en principe inversés, mais au Grau les dépenses de fonctionnement supplantent celles des investissements.

Le budget 2016 dénote d’un manque certain d’ambition pour l’avenir de la commune et d’une gestion dans la droite lignée socialiste qui préfère multiplier les emplois publics et distribuer aides et subventions (le plus souvent à des fins électoralistes) plutôt que de construire de vrais projets pour notre commune.

Mais jugez-en par vous-même…

  • Les charges de personnel sont « officiellement » en hausse de 7,6% par rapport à 2015, la réalité étant encore plus importante puisque que certains personnels (et non des moindres ! – le DGS « remercié » par exemple) ne sont pas comptabilisés dans ces charges mais dans un poste budgétaire différent.
  • 330.000 € de dépenses d’eau (dont 185.000 € payés à la Lyonnaise des Eaux pour l’arrosage) alors que 254.000 € avaient été budgétisés (soit 75.000 € de dépenses supplémentaires !).
  • 806.000 € de dépenses d’électricité (dont 420.000 € pour l’éclairage public) alors que 634.000 € avaient été budgétisés (soit 172.000 € de dépenses supplémentaires !).

En moyenne, les dépenses énergétiques (eau et électricité) d’une commune représentent 3% des dépenses de fonctionnement. Au Grau du Roi, elles représentent près de 6% (soit le double !). Alors que la majorité des communes met en œuvre des solutions pour réaliser des économies d’énergie afin, d’une part, de diminuer leurs dépenses et, d’autre part, de réduire l’impact sur l’environnement, au Grau du Roi, c’est tout l’inverse…

Mais il y a aussi les :

  • 1.360.000 € versés à un sous-traitant pour le nettoyage des rues, 69.000 € à un autre pour le nettoyage des sanisettes, 28.000 € à un troisième pour désherber la voirie : autant de postes où d’importantes économies pourraient être réalisées en faisant effectuer certaines de ces taches par du personnel communal tout en assurant un travail de meilleure qualité.
  • 1.445.000 € de subventions versés au CCAS sans que soit fournis aux élus (de l’opposition) la moindre justification de l’emploi de ces sommes ….

A ces dépenses de fonctionnement parmi les plus significatives s’en ajoutent une quantité d’autres : 86.000 € pour emploi de personnel extérieur, 190.000 € de maintenance dont 37.000 € de maintenance informatique, 129.000 € d’honoraires à des cabinets divers (avocats, bureau de contrôle…), etc…

Autant de postes budgétaires qui pourraient faire l’objet d’importantes économies. Avec un minimum de bon sens, la mise en place de quelques procédures et l’application de règles de gestion, les dépenses de fonctionnement pourraient être considérablement réduites, tout en offrant un service au moins équivalent si ce n’est de meilleure qualité à la population.

Cela pourrait permettre ainsi soit d’investir davantage pour l’avenir de la Commune ou à défaut de faire progresser le pouvoir d’achat des Graulens en réduisant leurs impositions locales… C’est grâce aux investissements que Le Grau du Roi pourra rester maître de son futur.

Le 13 avril 2016

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s