25 novembre 2015

A propos de la question 5 : Eco quartier méditerranée – convention d’anticipation foncière entre la commune et l’Etablissement public foncier du Languedoc-Roussillon (EPF-LR)

  • Comment va s’articuler cette convention signée avec l’EPF avec la mission confiée à la SEGARD pour réfléchir sur tous les dossiers d’aménagement urbain ?
  • Comment va s’articuler la mission de l’architecte urbaniste en cours de recrutement ?
  • Quelles sont les autres parcelles susceptibles d’être acquises dans le cadre de cette convention ?
  • La création de cet eco-quartier suppose la création de 25% de logements sociaux, quelle est votre vision sur la répartition des logements sociaux sur la commune, avec les programmes déjà en cours avec les Orchidées ou la Résidence de Camargue ?

vote : Abstention

A propos de la question 6 : Eco quartier méditerranée : projet urbain et de paysage

  • Sur la forme : cette question aurait dû être scindée en 2 questions, l’une proposant de procéder à l’élection des Membres et du Jury et l’autre permettant de lancer la procédure d’un accord cadre.
  • Sur le fond : je regrette que soit choisie la procédure d’un accord cadre pour ce projet, évitant ainsi de passer un marché global avec un montant prévisionnel communiqué au préalable aux élus.

vote : Abstention

A propos de la question 8 : Office de tourisme – changement de statut juridique

Même si on peut entendre votre logique de « mutualisation de moyens administratifs », je m’étonne que la SEM du camping de l’Espiguette reprenne les missions de l’OT. Une structure nouvelle aurait pu voir le jour et englober peut-être d’autres structures touristiques telles que le Seaquarium, la régie du port de Port Camargue et, bien entendu, le camping de l’Espiguette. Je peux aussi comprendre la crainte des campings privés de la commune qui peuvent voir, là, un outil de promotion privilégiant le camping municipal au détriment des autres établissements touristiques.

vote : Abstention

A propos de la question 10 : Politique d’animation de la Commune : Convention de partenariat avec la société SA Porpecali

Outre la pertinence, (ce dont je ne suis pas persuadée), d’associer un supermarché à l’animation culturelle de notre commune, je voudrais remettre cette convention de partenariat en perspective dans le contexte local. Lors des débats autour des horodateurs, de la mise en place du pass-graulen, de l’extension des plages horaires payantes…, il avait été évoqué, mais rapidement éludé, la question du stationnement payant du parking situé en face du super U (parking des Anciens Combattants d’Afrique du Nord). Aujourd’hui, on a peur de comprendre que la convention de partenariat culturel que vous nous soumettez ne soit en fait qu’un « mécenat déguisé » de la part de cette surface commerciale à qui vous offrez la gratuité d’un parking juste en face de sa zone de chalandise.

vote : Abstention

Sophie Pellegrin-Ponsole