TER : Un train d’enfer…

Train

Fondamentalement, Le Cercle du Grau ne peut pas s’ériger contre le Train à 1 € dont la vocation sociale originelle ne peut être que louée. Il n’est pas question de supprimer pour les plus modestes qui ne disposent pas de véhicule personnel ni de moyens suffisants pour y séjourner, la possibilité de se rendre à la mer en empruntant ce TER au départ de Nîmes. Le Grau du Roi a toujours été une terre d’accueil et une station balnéaire familiale. Autant de raisons pour que cette gare, inaugurée par Louis Ponsole en 1909, poursuive cette philosophie mais pas à n’importe quel prix.

Depuis trois ans, lors du vote de la subvention allouée à une association de médiateurs encadrant les voyageurs à leur descente du TER, Le Cercle du Grau s’abstient. Cette année, regrettant que ni la Ville de Nîmes ni l’ensemble des communes situées sur le parcours ne participent à ce financement, il a choisi de voter contre. Pourquoi seule notre commune devrait rémunérer ces personnels chargés d’accompagner certains jeunes difficilement gérables jusque sur la plage rive gauche ? Elle finance déjà les renforts de sécurité (gendarmes, police municipale…) dès que le convoi de 600 passagers arrive en gare. Contrôler l’accès au train au départ de Nîmes et de Saint Césaire en veillant à ce que chacun soit muni d’un titre de transport et d’une tenue correcte pour voyager serait déjà un premier pas vers moins de d’effectifs à déployer à l’arrivée.

Le Cercle du Grau entend et partage l’exaspération de certains résidents et commerçants installés à l’année ou saisonniers, touristes et autres visiteurs, qui subissent les incivilités de ces poignées de jeunes qui s’engouffrent dans les rues de la ville, torse-nu, musique à fond, interpellant les passants avec plus ou moins de délicatesse. Sur le trajet, certains commerçants s’organisent pour éviter d’être pillés. A leur arrivée sur la plage, ce sont les effets personnels des vacanciers qui doivent être surveillés de très près. Il est clair que ces situations, même si elles ne concernent qu’une faible proportion des voyageurs qui arrivent chaque jour en gare du Grau du Roi, contribuent à alimenter un sentiment d’insécurité et génèrent une frustration face à l’impunité dont bénéficient ces jeunes.

Pourquoi systématiquement minimiser ces actes au prétexte que peu de plaintes seraient déposées ? Alors qu’il pourrait être un atout touristique formidable pour Le Grau du Roi (quasi seule station du littoral régional accessible directement en train), le train à 1€ contribue à la dégradation générale du centre-ville dont les causes sont à rechercher dans le laisser-aller et le renoncement que les différentes équipes en responsabilités ont favorisé depuis de nombreuses années.

Le 28 août 2019

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s