Le Cercle du Grau a organisé une conférence sur la prévention de l’obésité et sur les risques liés

Dans le cadre des prochaines élections municipales, Sophie Pellegrin-Ponsole et la liste du Cercle du Grau souhaitent développer un programme de prévention de certaines pathologies au travers d’activités sportives et d’une alimentation adaptée, tout particulièrement en faveur des jeunes et des seniors.

Pour illustrer son propos, Le Cercle du Grau a organisé une conférence sur la prévention de l’obésité et les risques liés à cette maladie en présence du Professeur David Nocca, Chef du Service de chirurgie bariatrique et métabolique du CHU de Montpellier et du Docteur Henri Collet, spécialiste en Médecine Nucléaire et Imagerie Moléculaire, membre de la Société Française de Cancérologie Privée et membre du Montpellier Institut du Sein.

Devant une soixantaine de personnes, ces deux éminents spécialistes ont rappelé quelques chiffres sur avant de délivrer des conseils de bon sens en encourageant chacun à privilégier « la modération » ainsi qu’une activité sportive régulière comme par exemple la marche nordique ou la marche dans l’eau de mer. Le longe-côte est une pratique consistant à marcher avec de l’eau jusqu’à la poitrine en s’aidant ou non d’une pagaie. Née à Dunkerque, cette activité mérite d’être développée au Grau du Roi. Dans cette perspective, Sophie Pellegrin-Ponsole « souhaite pleinement associer la Société Nationale de Sauvetage en Mer dont les maîtres-nageurs pourraient encadrer cette pratique accessible à tous ».

Cette conférence a également été l’occasion pour Sophie Pellegrin-Ponsole de reverser les bénéfices de la vente de son livre, Le Grau à Cœur sorti en novembre 2019, à la Ligue Nationale contre l’Obésité, fondée et présidée par David Nocca.

Le 1er mars 2020

Plage sans tabac : 1,6% du territoire concerné

plage_sans_tabac

Instaurer 300 mètres de plage non-fumeurs sur les 18 kilomètres de littoral que compte notre commune, est parfaitement dérisoire voire inutile. Cette mesure, justifiée par un peu de « péda-démagogie » écologiste (très en vogue actuellement) et une dose de prévention sanitaire pour informer (ceux qui en douteraient encore) des méfaits du tabac, est insignifiante. Au-delà de la prise de conscience environnementale louable et nécessaire, quelles mesures la Municipalité adoptera t’elle pour faire respecter cette interdiction ?

Quand on sait qu’un mégot de cigarette met entre 2 et 5 ans pour être éliminé, ce ne sont pas 300 mètres de plage sur lesquels le tabac devrait être banni. Si la Ville du Grau du Roi souhaite véritablement s’engager dans une démarche durable et pas uniquement une action de communication, c’est sur l’ensemble du territoire communal qu’il faudrait appliquer cette mesure.

Le 28 août 2019