Consom’Grau pour dynamiser le commerce local

Consom’Grau recense l’offre de services des commerçants, des artisans et des producteurs du Grau du Roi

Développé afin de faire connaître l’offre de services proposée aux Graulennes et aux Graulens, le site Consom’Grau compte plus d’une  soixantaine de commerçants, artisans et producteurs ouverts à l’année. En complément des réseaux sociaux, ce site est un outil permettant de référencer gratuitement les professionnels classés en six catégories (restaurants/cafés, commerces de bouche, produits de la mer, producteurs agricoles, mode/accessoires, sports/loisirs, beauté/bien-être, maison/services) ainsi que leurs actualités. Entre ouvertures contraintes et fermetures partielles qui impactent durablement le commerce, Consom’Grau est un outil pérenne mis à la disposition des professionnels locaux mis en place depuis la mi-novembre par Le Cercle du Grau.

Aujourd’hui, il permet d’informer les Graulennes et les Graulens sur les services (livraisons, vente à emporter, drive…) mis en place par leurs commerces de proximité. A terme, cette plateforme permettra de consolider et d’animer un réseau de professionnels aptes à redynamiser l’activité économique du Grau du Roi et de la zone, un sujet cher au Cercle du Grau qui multiplie les démarches auprès des commerçants et des relais associatifs locaux.

Inscriptions et informations sur www.consomgrau.com
Réseau social : /ConsomGrau/

Une autre plateforme de vente en-ligne inadaptée

En ces périodes troublées, où la solidarité et la bienveillance sont particulièrement de mise, l’indulgence doit également l’être en faveur de certaines initiatives. La plateforme de vente en ligne lancée début décembre par la Communauté de Communes Terres de Camargue doit profiter de cette mansuétude. Mais aussi louable et bien intentionné, soit-il, cet outil ne répond pas aux exigences des professionnels du Grau du Roi ni aux attentes des consommateurs.

Après un mois de mise en service, ce site réunit moins de soixante commerçants sur les trois communes. On ne peut que regretter que l’engouement ne soit pas au rendez-vous : trop complexe à utiliser, inadapté pour les commerces frappés par la fermeture et pour les commerces de bouche en général, redevances de 5% à verser. Aujourd’hui, les commerçants ouverts à l’année ont besoin, surtout et avant tout, de visibilité. Ils doivent faire connaître leurs offres de produits et de services aux locaux qui représentent de loin leur première clientèle. La notoriété et la vente en dehors de notre territoire représentent des objectifs complémentaires mais non prioritaires en cette période de crise.

Cette solution ne dynamise pas l’économie locale qui a besoin d’être accompagnée et soutenue. Entre les coûts de développement, les frais d’abonnements annuels et ceux de publicité, la facture de cette plateforme atteint des sommes qu’il aurait été, peut-être, plus intéressant d’injecter directement dans l’économie locale sous forme, pourquoi pas de chèques-cadeaux à utiliser uniquement auprès de nos commerçants.

Le Grau du Roi, le 10 janvier 2021